Nous demandons l’arret Définitif des machines Haemonetics. Les autorités sanitaires sont informées depuis plus de 1000 jours, pourtant les machines Haemonetics les plus dangereuses, MCS+, continuent à fonctionner, 2 mg de matières cancérigènes, mutagènes et reprotoxiques sont libérées à chaque procédure alors qu’il existe des solutions alternatives sans risque particulaire.

 

 

Plainte pour mise en danger des donneurs contre l’EFS, l’ANSM et la multinationale Américaine Haemonetics.

Plainte pour mise en danger de la vie des donneurs.